Newsletter :


Nouveaux produits

L'ALGÉRIE POUR MÉMOIRE - Fernande Stora
L'ALGÉRIE POUR MÉMOIRE - Fernande Stora

Préface et photographies de Jean-Pierre STORA

DE SEPTEMBRE 1962 À MAI 1963


LES GRAINES DU CHANGEMENT
LES GRAINES DU CHANGEMENT

Six plantes : la quinine, le sucre, le thé, le coton, la pomme de terre, et la coca, exploitées par l’homme par besoin ou cupidité, ont changé le cours de l’histoire et ainsi influencé le destin de millions d’êtres humains.

Cette thèse, que défend ici l’historien et journaliste Henry Hobhouse, nous entraîne dans un éblouissant voyage à travers l’espace et le temps. De l’esclavage sucrier et cotonnier à la guerre de l’opium, en passant par les grandes vagues d’immigrations irlandaises, il nous révèle ce que le monde d’aujourd’hui doit à ces six plantes.

The Sunday Telegraph : Difficile de surpasser ce livre extraordinaire.

The Spectator : On ne peut s’empêcher d’admirer et d’apprécier la compagnie d’un homme qui nous présente une vue si globale et innovante de l’histoire ! Les Graines du changement ouvre l’esprit.

The Guardian : Les liens intelligents qu’il fait entre disciplines historiques sont à la fois audacieux (c’est la marque de leur validité) et finalement évidents.

The Times : Ce livre bourré d’informations nous propose une approche inédite de l’histoire du commerce.

362 pages

isbn 9782353910106


LA MALÉDICTION DU TITANIC - Cyril CAVELOT
LA MALÉDICTION DU TITANIC - Cyril CAVELOT

Prix littéraire catégorie Documentaires de la bibliothèque d'Aubigny-sur-Nère 2014

  Le temps est au beau fixe, la mer est calme, les machines tournent à la perfection. En ce dimanche après-midi, tout va pour le mieux à bord de ce bateau de rêve, véritable palace flottant au raffinement suprême, fruit de la science nautique la plus accomplie.

  Orgueil du peuple britannique, il est le plus grand, le plus beau, le plus sûr.

  Le 15 avril 1912, le Royal Mail Steamer Titanic, fleuron de la White Star Line sombre corps et biens, au large de Terre Neuve, lors de sa croisière inaugurale.

  Un fatal concours de circonstances l’a jeté, la veille au soir, sur l’iceberg meurtrier.

 Cyril CAVELOT dissèque ici l’incroyable déchaînement d’infortunes qui a précipité dans les eaux glacées de l’Atlantique Nord, les deux tiers des passagers en route vers New York.

140 PAGES

ISBN 9782353910144


MÉMOIRES DE GUERRE, DE GAULLE ÉCRIVAIN, Yves REY-HERME
MÉMOIRES DE GUERRE, DE GAULLE ÉCRIVAIN, Yves REY-HERME

Nouvelle édition mise à jour.
Un demi-siècle de parole et d'écriture    
L'Appel du 18 juin 1940
Le verbe et l'Histoire               
Un remarquable portraitiste

Analyse critique permettant de mieux aborder les centres d'intérêt des Mémoires de guerre et notamment l'étude du tome III "Le Salut 1944-1946"

Les Mémoires de guerre mettent en lumière les qualités d'écrivain de De Gaulle, son style et sa pensée romanesque, et sa culture littéraire importante lorsqu'il met clairement en échos certains passages lyriques de son récit avec les grandes œuvres classiques françaises (Lamartine, Paul Valery, Chateaubriand...)

Yves REY-HERME (1924-2000) est né dans une famille de résistants. Il a pu dès sa jeunesse se familiariser avec les écrits de Charles de Gaulle et comprendre que l’écrivain De Gaulle fut toute sa vie plus un intellectuel qu’un militaire. S’est engagé aux côtés d’Emmanuel Mounier et d’Edmond Michelet avec lequel il resta toujours très lié.

Professeur agrégé de lettres classiques, il a enseigné à Embrun, Zagreb, Marseille et enfin à Paris aux Lycées Condorcet et Saint-Louis. Yves REY-HERME a consacré une partie de sa vie au développement de la francophonie notamment en tant que directeur à l’Alliance française puis à l’Union latine, période ou il fit par le monde de nombreuses tournées de conférences consacrées à la littérature contemporaine, celle qui lui était la plus demandée s’intitulait De Gaulle, l’écrivain, notamment par les Nations Unies pour le bicentenaire de la Révolution française. Yves REY-HERME, fin connaisseur de la littérature française et notamment des écrivains François Mauriac, Chateaubriand, Jean-Paul Sartre, Albert Camus, Emmanuel Mounier, Jacques Rivière, Alain-Fournier, présida l’Amitié Charles Péguy, pour laquelle il écrivit de nombreux articles et quelques livres.
Pour l’année 2010-2011, Parmi la liste des objets d’étude et des œuvres obligatoires inscrits au programme de littérature de la classe terminale de la série littéraire dans la catégorie Littérature et débats d’idées — Littérature et histoire, figure : « Mémoires de guerre », tome III, « Le Salut, 1944-1946 », Charles de Gaulle, aux côtés de "l'Odyssée", de "Fin de partie" de Beckett et de "Tous les matin du monde" de Pascal Quignard - dans d'autres catégories.

Référence : arrêté du 20-7-2001 fixant le programme de l'enseignement de littérature en classe terminale de la série littéraire (NORMENE0101658A) publié au JORF du 4-8-2001 et au BOEN hors-série n° 3 du 30-8-2001.

isbn 978-2353910-08-3, 80 pages


GASTON COUTÉ, SES PLUS BEAUX TEXTES
GASTON COUTÉ, SES PLUS BEAUX TEXTES

Préface de Jean-Paul MONTEIL suivie d’un hommage de Xavier PRIVAS, bois de Jacob-HIANS, dessins de Germain DELATOUSCHE.

100e anniversaire de sa mort 1911 - 2011

Farouchement marginal, épris de liberté jusqu’à la violence, le mépris des imbéciles devait sans doute le remplir d’aise…
Par destination le poète est, à mon avis, l’homme des foules et non des salons.
« Le poète véritable a ce privilégie, même en ne parlant que de lui, de confesser les joies et les douleurs de la multitude. C’est la bonne tradition d’Homère à Villon, en passant par les trouvères et les troubadours du Moyen Age. Un poète qui n’est pas d’expression populaire ne représente pour moi rien du tout. Je le crois destiné à périr et si je le compare au bidet de la Putain dans le cabinet de toilette, j’estime que ce dernier objet est infiniment plus utile. » Ainsi parlait Jehan Rictus.
Pour le poète comme je le comprends, il faut donc un public. Ou peut-il l’atteindre ailleurs qu’au cabaret? Le café-concert, le théâtre, les journaux lui sont fermés ou presque. Le cabaret correspond donc à une nécessité qui a toujours existé parce que l’homme a besoin de poésie véritable. Plus peut-être encore que de pain. Mais il faut s’entendre sur cette réalité et cette tradition perdue. Il ne s’agit pas uniquement de célébrer les yeux et les tétons de sa maîtresse. La poésie peut être l’expression plus virile, plus contemporaine, plus directe. Bien d’autres sujets lui conviennent et Gaston COUTÉ l’a magnifiquement prouvé. Aussi le lui fit-on payer très cher. Le public l’en récompensa. (…)
Au soir du 25 juin, le poète beauceron sort du cabaret des Adrets, sur les grands boulevards, dans un état d’épuisement complet. Il s’accorde la dépense d’un fiacre qui le conduit au pied de la rue Lepic, refusant d’aller plus loin. C’est en rasant les murs que le pauvre Couté poursuit sa route, en titubant, jusqu’à la place du Tertre. Sa logeuse appelle un médecin qui prescrit une admission en toute hâte à l’hôpital Lariboisière. C’est là qu’il meurt, seul, comme un gueux, à peine âgé de 31 ans, le 28 juin 1911. Le Merle du Peuple avait cessé de chanter… Gaston Coutant, conservateur et secrétaire de l’association “Les Amis de Gaston Couté”

Itinéraire Gaston Couté

268 pages

isbn 9782353910069


1573 SANCERRE, L'ENFER AU NOM DE DIEU - FRANK LESTRINGANT - RENÉ VÉRARD
1573 SANCERRE, L'ENFER AU NOM DE DIEU - FRANK LESTRINGANT - RENÉ VÉRARD
Dans la tourmente des guerres de Religion mettant à mal les provinces françaises au cours de la seconde moitié du XVIe siècle, Sancerre est en première ligne.

En 1572, la sanglante Saint-Barthélemy amena nombre de protestants à trouver refuge sur cette colline « muraillée » qui, en 1548, embrassa la Réforme et s’opposa au roi.

Charles IX ordonna au gouverneur Claude de La Châtre, principal chef du parti catholique dans le Berry, de s’emparer de la ville. Les habitants, fiers et indépendants, qu’ils soient catholiques ou protestants, firent bloc sur le principe ancestral du droit d’asile.

En 1573, La Châtre amassa ses troupes, canonna de 5 000 boulets les murailles et ouvrit trois brèches. Face à la supériorité du nombre, il dut, la mort dans l’âme, sonner la retraite. Non sans jurer vengeance ; il assiégea la ville, l’affama, et réduisit les habitants au cannibalisme.

Le récit d’Abraham Malfuson est suivi des biographies des principaux personnages.

Franck LESTRINGANT est professeur de littérature française de la Renaissance à l’Université Paris IV-Sorbonne. Spécialiste des voyages français au Nouveau Monde au XVIe siècle et plus généralement de la littérature géographique, il a publié environ deux cent cinquante articles et trente livres. Il a coordonné aux Puf une Littérature française du XVIe siècle et dirigé une Histoire de la France Littéraire Moyen âge et XVIe siècle.

René VÉRARD : Journaliste. Collabora à Paris-Normandie, Combat, Centre Presse, La Voix du Sancerrois, Le Courrier Picard, Droit de Réponse. Ce normand est l’auteur d’un livre sur Madame Bovary, de pamphlets, d’un recueil de poèmes, La Source, de Bataille pour un titre le Courrier Picard 1944, Jean Pierre-Bloch un français du monde entier, Jaurés notre horizon.

Il créa en 1981 la revue Simple Citoyen. Prix de la Presse Libre 1982, Liberté d’Or, Prix du Syndicat des journalistes et écrivains.

Les travaux de René VÉRARD ont permis de trancher en 1958 ; que Gustave Flaubert s'était inspiré du village de Ry pour situer l'action de son roman Madame Bovary.

274 pages

isbn 97823539110038



Les Orages du mektoub (Regain De Lecture) Michel Georget. Mag'centre

Paysage AlgérieMektoub désigne « le destin » en langue arabe.

Jeune officier appelé en Algérie au début de l’année 1956 pour pacifier les rebellions, Serge Grammat découvre l’âpre réalité d’une guerre coloniale.
Plus le conflit s’étend et s’amplifie, moins il se sent impliqué dans l’armée à laquelle il appartient. Obligé de combattre un pays où il a passé son enfance et où il a des amis, il se voit embarqué dans une guerre qu’il n’a pas souhaitée.
Son sort bascule lorsqu’il est témoin d’une scène révoltante.
Commence alors l’aventure à travers les paysages grandioses des Aurès où il découvre les Chaouïa, un peuple généreux injustement oublié.

Mercredi 21 Septembre 2016, 18:30 – 19:30  Librairie Nouvelle d’Orléans, 2 place de la République 45000 Orléans 02 38 65 43 43

LES ORAGES DU MEKTOUB - Michel GEORGET LES ORAGES DU MEKTOUB - Michel GEORGET
20.00 €



Tempêtes sur Lewis island : Un premier roman fantastique !

Lewis Island


TEMPÊTES SUR LEWIS ISLAND - Ginie LEGARÇON TEMPÊTES SUR LEWIS ISLAND - Ginie LEGARÇON
14.00 €



Michel Georget signe son premier roman (La Rep)

Bien accueilli par la critique régionale, le livre « Les Orages du Mektoub », de Michel Georget, est désormais disponible en librairie. Il s'agit d'un récit palpitant sur la guerre d'Algérie. C'est une fiction qui colle de près à la réalité d'un conflit qu'il n'a jamais aimé.

Aboutissement

Ce livre est l'aboutissement d'un travail bien documenté, entamé depuis de nombreuses années. Rien ne laissait pourtant croire que ce livre verrait le jour. Michel Georget avait en effet envoyé son texte final à une trentaine d'éditeurs susceptibles de publier ce genre d'écriture. Il n'a reçu que des réponses négatives, des réponses toutes faites, presque automatisées.

Michel Georget

 À 84 ans, il signe un récit palpitant sur la guerre d’Algérie.

Michel Georget était d'ailleurs un parfait inconnu. Publier ce livre était devenu, pour lui, presque une mission impossible. Et voilà qu'en 2015, il a reçu une réponse plutôt encourageante. Après quelques échanges avec les responsables, il a signé un accord de publication. Un grand soulagement. Il allait enfin pouvoir partager avec un large public son premier texte de 336 pages, sur un thème qui lui tenait à cœur.

Pourtant, Michel Georgette n'a jamais mis le pied en Algérie. Ni avant, ni après la guerre. Ce sont sa mère et sa grand-mère, ayant vécu là-bas, qui lui ont transmis une certaine passion pour ce pays.

Bons et mauvais côtés du conflit

Depuis sa plus tendre enfance, il s'est aussi imprégné d'une culture familiale qui consistait à se mettre du côté des faibles. Michel Georget a donc organisé son récit sur cette guerre autour d'une fiction.

Mais Michel Georget ne souhaitait pas non plus tomber dans le larmoyant ou la polémique anticolonialiste. Il a voulu simplement relater « l'âpre réalité d'une guerre coloniale ». Son récit est par ailleurs parfaitement documenté. Les lieux, les dates, les événements et certains personnages sont bien réels. Michel Georget s'empresse de dire que « tout ce qui est dans le livre a existé ».

Gerardo Araya


LES ORAGES DU MEKTOUB - Michel GEORGET LES ORAGES DU MEKTOUB - Michel GEORGET
20.00 €



La Chanson de Craonne censurée !

Chanson de Craonne


LA CHANSON DE CRAONNE - Guy MARIVAL LA CHANSON DE CRAONNE - Guy MARIVAL
18.00 €



Loir-et-Cher - Vineuil - Six auteurs en dédicace

nr 29 juin 2016

Samedi, accueillis durant toute la journée au sein du rayon Librairie du centre commercial Auchan, six auteurs régionaux ont dédicacé leurs ouvrages, romans historiques, policiers, ou documentaires. Georges Joumas, Michel Georget, Jacques Jouanneau, Luc Fori, Jéremy Bouquin et Jean-Pierre Simon ont ainsi pu évoquer leur travail, leurs sources d'inspiration et leur affection réelle pour notre région, avec un public qui n'est pas resté indifférent à leur talent. Ces auteurs ont, par ailleurs pour points communs, outre un fort ancrage ligérien, un même éditeur indépendant, Gilbert Trompas, qui installé depuis vingt ans à Orléans, sous le label de Corsaire Éditions, garde à cœur de promouvoir les auteurs locaux.

Le Courrier du Loiret interview Michel GEORGET

Courrier du Loiret juin 2016 M. Georget


LES ORAGES DU MEKTOUB - Michel GEORGET LES ORAGES DU MEKTOUB - Michel GEORGET
20.00 €



Un nouveau livre vient de paraître aux Éditions Corsaire.

Les « Les Orages du Mektoub », de Michel Georget, installé à Loury, raconte l'histoire d'un jeune officier appelé en Algérie au début de l'année 1956 pour pacifier les rébellions. Serge Grammat découvre l'âpre réalité d'une guerre coloniale.

« Les Orages du Mektoub », de M. Georget, 336 pages, 18 €.


LES ORAGES DU MEKTOUB - Michel GEORGET LES ORAGES DU MEKTOUB - Michel GEORGET
20.00 €



Un essai ou l'essentiel est dit sur une œuvre... indique 54 Hebdo

54 Hebdo Mémoires de guerre


MÉMOIRES DE GUERRE, DE GAULLE ÉCRIVAIN, Yves REY-HERME MÉMOIRES DE GUERRE, DE GAULLE ÉCRIVAIN, Yves REY-HERME
6.00 €



LOIRE&ORLÉANS ÉCO : CORSAIRE, maison d'édition à taille humaine

Loire&Orléans


Apostre45.fr . Entretien sans concession. avec Yves BODARD « Les promesses n'ont pas été tenues »

BANLIEUES - Auteur de «Banlieues, de l'émeute à l'espoir», Yves Bodard a écrit cet ouvrage en 2007, suite aux émeutes qui ont ébranlé la France et plus précisément le quartier de La Source à Orléans. Dix ans après, cet ancien éducateur de rue revient sur les promesses « non tenues » des politques et sur ce qui a changé (ou non) dans ce bassin de vie en partie transformé par le Grand Projet de Ville (GPV). Entretien sans concession.

apostrophe45. Qu'est-ce qui a changé dans le quartier de La Source, dix ans après les émeutes de 2005 ?
Yves Bodard (ancien éducateur de rue, auteur de Banlieues, de l'émeute à l'espoir). 2005-2015, les promesses n'ont pas été tenues. On a fait du saupoudrage. Pourtant, on ne peut pas dire que rien ne s'est passé, notamment en ce qui concerne la transformation de l'habitat social. Le problème est que les habitants n'ont pas été associés au GPV. On va, bien sûr, me dire le contraire et tenter de me disqualifier.

Dix ans après, Yves Bodard, ancien éducateur de rue à Orléans, revient sur les émeutes qui ont éclaté dans le quartier de La Source. BANLIEUES — Auteur de « Banlieues, de l’émeute à l’espoir »,

Yves Bodard a écrit cet ouvrage en 2007, suite aux émeutes qui ont ébranlé la France et plus précisément le quartier de La Source à Orléans. Dix ans après, cet ancien éducateur de rue revient sur les promesses « non tenues » des politiques et sur ce qui a changé (ou non) dans ce bassin de vie en partie transformé par le Grand Projet de Ville (GPV). Entretien sans concession.

«On a fait une politique du bâti mais pas une politique sociale ou humaine. Cela aurait dû passer par de l’accompagnement, par le fameux empowerment »,

Lire la suite...


BANLIEUES DE L'ÉMEUTE À L'ESPOIR - YVES BODARD BANLIEUES DE L'ÉMEUTE À L'ESPOIR - YVES BODARD
16.00 €



- page 1 de 17