Découvrez nos différentes marques, en cliquant sur les logos en bas de page.

Newsletter :


Revue de Presse
Pierre Joannon au Festival de Nice

festival de Nice 2023


L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON
18.00 €




JOUANNON Pierre
Voir la biographie

The Irish Times : De Valera and de Gaulle: ‘There was a kind of symmetry between them’ French president’s admiration for Irish leader - and a distaste for Britain - underpinned Ireland’s welcome to the club

Maybe Charles De Gaulle was right in the 1960s to twice veto British membership of the then EEC, economics professor John O’Hagan mused in an article for The Irish Times during the Brexit debate. President Emmanuel Macron, a great admirer of de Gaulle, as good as echoed the view. Britain, in de Gaulle’s view, was too insular, pro-American and non-European in outlook – essentially, as some might say of a country that never really believed in the project, “not club material”.

It was a perspective Pierre Joannon – historian, Hibernophile and Irish honorary consul – returned to last Friday at a wide-ranging seminar in Iveagh House, Dublin, to celebrate Franco-Irish relations as part of the Department of Foreign Affairs’ own celebration of 50 years of EU membership.De Gaulle et de Valera

Just as the Belfast Agreement was said to be “Sunningdale for slow learners”, Joannon suggested that for Ireland, belatedly, “Brexit creates de Gaulle’s Europe”.

The flip side of de Gaulle’s hostility to British membership and the Anglo-Saxon political culture he despised was his warm welcome for Irish aspirations to membership, an impossibility while the country’s biggest trading partner remained outside. It was an affection fed by his admiration for de Valera.

William Fay, Irish ambassador to France, wrote back to HQ about a de Gaulle meeting in 1960, well before the famous “Non”, recording the French president’s view of “‘one obstacle to the building of Europe which had hitherto proved insuperable; that obstacle was named England”. Au contraire, he spoke of Ireland’s apparent affinity to “Latin Europe”, Fay wrote, in sharing “not merely the Faith but the psychological reactions of Latin peoples”.

When another Irish ambassador, Thomas Commins, met de Gaulle in 1966, he found him similarly positive about Ireland, insisting that no problems existed between the two countries, albeit more could be done in terms of practical co-operation. France would not stand in Ireland’s way. Indeed, de Gaulle appeared delighted, former aide and biographer Alain Peyrefitte observed, to provoke the UK by welcoming Ireland in. His toast at a formal dinner in Ireland in 1969 brushed aside diplomatic niceties: “Je bois à l’Irlande; à l’Irlande toute entière.”

Peyrefitte described a conversation in 1963 with the general about Ireland: “The Irish constitute a real nation, a true fatherland. They remained faithful to themselves, to their culture, to their religion, to their personality. They can be a counterweight to England, so great is their dislike towards their neighbour.

“They know what it is to have been a satellite and to have ceased to be so by the sheer strength of their will, even if it meant one fighting against 20.”

Historian Jonathan Fenby wrote of de Gaulle that “from his 20s, he had no doubt about his place in history, referring to himself in the third person and carefully crafting his identification with the nation ... His romantic idea of France was tempered by extreme realism founded in his belief in the fundamental importance of the nation state, with history and geography prevailing over ideology.” Familiar? Little wonder the strong mutual affinity with a de Valera cut from the same cloth. The French journalist Jean Lacouture called them “the fabulous twins”.

France remains the relationship in Europe most valued, closest, and most assiduously cultivated by Irish diplomacy

“They looked alike,” Joannon has written. “The same great height. Both had very poor eyesight and the same careful gestures. By the time they met, both had made history and exited history. There was a kind of symmetry between them. Both were born in the 19th century and believed in their own destiny. De Gaulle was a soldier in the first World War; Dev was the last commander of the Easter Rising to lay down arms before the British. They were imprisoned and tried to escape, then came to power because they’d fought for liberation. Both were traditionalists and practising Catholics who revolutionised their countries.”

Yet, well beyond that interpersonal relationship, France remained, and remains, the relationship in Europe most valued, closest, and most assiduously cultivated by Irish diplomacy. Early in the Brexit negotiations Macron met taoiseach Leo Varadkar at the Elysée palace and said, very much in that de Gaulle spirit, he would “never abandon Ireland or the Irish people, no matter what”. And, remarkably, during that painful divorce process, like other member states with as much at stake, he never did.

And yet, if de Gaulle’s view of British unclubability may seem like clairvoyance, the increasingly politically and economically integrated EU we now inhabit is a far cry from “de Gaulle’s Europe”. Or indeed, one suspects, de Valera’s. Both France, Gaullist Macron included, and Ireland have moved on far from de Gaulle’s instinctive intergovernmentalist vision and see the increasing pooling of sovereignty as enhancing not diminishing.
Brexit, the loss of the great obstacle to integration, opens up that possibility. 

Patrick Smyth


L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON
18.00 €




JOUANNON Pierre
Voir la biographie

Revue Libr’Arbitres numéro 41 de Mars 2023 : Une des plus belles stèles dressées à la mémoire du général de Gaulle

Libr’Arbitres numéro 41 de Mars 2023


L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON
18.00 €




JOUANNON Pierre
Voir la biographie

Le Parlement des écrivaines francophones et son anthologie

Voix


POUR TOUTES, LA MÊME LANGUE, Parlement des Écrivaines francophones POUR TOUTES, LA MÊME LANGUE, Parlement des Écrivaines francophones
16.00 €




Revue Politique Internationale

pub Connétable


L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON
18.00 €




JOUANNON Pierre
Voir la biographie

The Irish Times : L'Hiver du Connétable

 

 

Lire la suite...


L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON
18.00 €




JOUANNON Pierre
Voir la biographie

Nice Matin : Pierre Joannon raconte De Gaulle et la verte Érin...

Nice matin


L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON
18.00 €




JOUANNON Pierre
Voir la biographie

Les tablettes de Christopher Gérard : L'Hiver du Connétable, Charles de Gaulle et l'Irlande

Il y a près de vingt-cinq ans, les éditions Artus, maison bretonne de haute tenue, me faisaient parvenir un curieux essai de l’écrivain franco-irlandais Pierre Joannon consacré au court exil irlandais du général de Gaulle après le référendum de 1969. Voici que ce livre splendide est réédité, prétexte à une relecture qui ne m’a en rien déçu. De Gaulle descendait par sa mère d’une antique lignée irlandaise, les Mac Cartan, qui, du XIIe au XVIIIe siècle batailla contre l’Anglais. Après une ultime défaite, le dernier Mac Cartan s’exila en France pour servir le Roy au sein de la glorieuse Brigade irlandaise. L’un de ses descendants servait d’ailleurs en juillet 1789, quand il proposa à Louis XVI de balayer la populace qui le conspuait, proposition déclinée par l’intéressé avec les conséquences que nous savons. Après sa dramatique démission, de Gaulle voulut se ressourcer au pays de ses ancêtres, vu comme une sorte de citadelle au large du monde moderne. Sa sympathie pour l’Irlande était ancienne ; il fut d’ailleurs le seul chef allié à ne pas critiquer, en 1945, le président De Valera pour sa politique de neutralité militaire (mais non politique, ce qui est souvent oublié). Ce dernier ne l’oublia pas. Les deux vieux proscrits, tour à tour rebelles et chefs d’état, se ressemblaient de façon hallucinante, comme des jumeaux. Une commune vision plus qu’hautaine de leur destin, une même passion pour la souveraineté nationale, une même foi les réunissaient. Pour paraphraser Malraux, tous deux appartenaient à l’histoire, et donc à la haine. De Gaulle passa quelques semaines en Irlande, dans le Connemara notamment, à ruminer sa défaite tout en relisant Chateaubriand et en rédigeant ses mémoires. Son accueil à Dublin par De Valera fut triomphal, et les Irlandais n’oublièrent jamais son toast « à l’Irlande toute entière », ce clair appel au peuple d’Irlande à s’affirmer et à rester lui-même – en gaélique, Sinn Fein. L’essai de Pierre Joannon est fluide comme un roman, passionné autant que rigoureux - un splendide exemple d’érudition sauvage.

Christopher Gérard


L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON
18.00 €




JOUANNON Pierre
Voir la biographie

Figaro Magazine : De Gaulle face à lui-même : L'Hiver du Connétable

Figaro Magazine 10 février 2023


L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON
18.00 €




JOUANNON Pierre
Voir la biographie

L'Ena, De Gaulle et Joannon dans Service littéraire

Service littéraire


L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON
18.00 €




JOUANNON Pierre
Voir la biographie

L’Hiver du Connétable. Pierre Joannon évoque le séjour de Charles de Gaulle en Irlande… sur la terre de ses ancêtres [Interview]

Qui sait que Charles de Gaulle a des ancêtres irlandais, et non des moindres puisqu’en l’occurrence, il descendait du clan des Mac Cartan ? Qui connait le récit de son séjour irlandais, au lendemain de son échec lors du référendum de 1969, pour d’une certaine façon « se mettre au vert » ?

Breizh

Lire la suite...


L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON
18.00 €




JOUANNON Pierre
Voir la biographie

Figaro littéraire : De Gaulle, l'appel de l'Irlande

article Figaro littéraire janv 2023


L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON L'HIVER DU CONNÉTABLE - Pierre JOANNON
18.00 €




JOUANNON Pierre
Voir la biographie

Loiret magazine : Les Vies d'Adrienne Bolland...

Adrienne Bolland


LES VIES D’ADRIENNE BOLLAND, pionnière de l’aviation, féministe et résistante (1895-1975) Sophie DESCHAMPS, Georges JOUMAS LES VIES D’ADRIENNE BOLLAND, pionnière de l’aviation, féministe et résistante (1895-1975) Sophie DESCHAMPS, Georges JOUMAS
19.90 €




Sophie DESCHAMPS/Georges JOUMAS
Voir la biographie

Orléans Mag : Les Vies d'Adrienne Bolland

Orléans mag déc 2022


MagCentre : La triple vie d’Adrienne Bolland

Groupe Bolland

Si l’exploit de l’aviatrice qui la première traversa la Cordillère des Andes en 1920 aux commandes d’un biplan Gaudron commence à être rappelé dans les annales de l’aviation, la vie d’Adrienne Bolland ne se limite pas à cet exploit de jeunesse, le livre de Sophie Deschamps et de Georges Joumas revient sur la vie de cette femme au courage hors du commun en nous rappelant son action comme féministe et résistante.

Par Gérard Poitou

La photo de couverture pose le personnage: auréolé de cheveux fous, un sourire qui fend une figure surmontée d’un regard qui vous transperce, le visage d’Adrienne Bolland dépasse d’une combinaison de mécano fripée ceinturée d’un nœud grossier, le portrait d’une femme dont le destin sera marqué par le courage et la volonté.

Car tel le triplan du célèbre Baron Rouge, la vie d’Adrienne Bolland est un triple engagement d’une femme hors du commun. On ne peut mesurer la force de caractère d’Adrienne Bolland dans sa volonté de devenir aviatrice qu’en se rappelant que l’aviation était alors passée en une vingtaine d’années d’un sport pour casse-cou fortunés à un univers de héros quasi-légendaires dont Guynemer  fut le symbole absolu. Les femmes n’étaient évidemment pas conviées dans ce monde et si comme le livre nous le rappelle, la période des “années folles” est propice à l’émancipation des femmes, il faut une sacrée audace à  une femme pour pousser la porte en 1919, d’une école de pilotage. La volonté fait le reste et Adrienne Bolland réussit très vite à montrer son aptitude à voler ce qui lui vaut d’être embauchée comme pilote par le constructeur Gaudron. avant d’être envoyée en Amérique latine, théâtre de son exploit légendaire dont le récit quasi magique nous est reconstitué dans le livre.

Vient ensuite la vie de saltimbanque de l’aviation de voltige que mènera Adrienne, devenue la reine des loopings, avec son mari dans les années trente; mais surtout le livre, grâce à un travail d’archives croisées, nous dévoile, l’autre combat d’Adrienne Bollant, le féminisme et notamment le combat pour le droit de vote des femmes qu’elle mènera avec d’autres femmes pilotes qui soutienne l’association “La femme nouvelle” fondée par Louise Weiss. Entre deux meetings aériens, Adrienne Bolland participera à des meetings féministes avec ses consœurs pilotes Hélène Boucher et Maryse Bastié pour soutenir la cause des femmes face à un parlement exclusivement masculin !

Après son soutien à la République espagnole, et alors que le gouvernement de Vichy interdit aux femmes de voler, Adrienne Bolland va de nouveau faire la preuve de son courage en s’impliquant très tôt dans la Résistance. Intrépide, elle ira jusqu’à envisager de voler un avion de reconnaissance allemand pour gagner l’Angleterre, mais c’est dans la maison familiale de Donnery dans le Loiret, qu’Adrienne et son mari développeront leur action de renseignement au profit des Alliés.

Ce livre complète ainsi opportunément, le portrait de cette femme d’exception par un travail de recherche et de documentation très complet sur des archives originales, restaurant la mémoire d’une femme à la vie exemplaire à bien des égards.


LES VIES D’ADRIENNE BOLLAND, pionnière de l’aviation, féministe et résistante (1895-1975) Ebook - Sophie DESCHAMPS, Georges JOUMAS LES VIES D’ADRIENNE BOLLAND, pionnière de l’aviation, féministe et résistante (1895-1975) Ebook - Sophie DESCHAMPS, Georges JOUMAS
11.99 €




JOUMAS Georges
Voir la biographie

Regards : Georges JOUMAS, l'histoire avant tout !

Georges Joumas novembre 2022


LES VIES D’ADRIENNE BOLLAND, pionnière de l’aviation, féministe et résistante (1895-1975) Sophie DESCHAMPS, Georges JOUMAS LES VIES D’ADRIENNE BOLLAND, pionnière de l’aviation, féministe et résistante (1895-1975) Sophie DESCHAMPS, Georges JOUMAS
19.90 €




Sophie DESCHAMPS/Georges JOUMAS
Voir la biographie

Sophie DESCHAMPS et Georges JOUMAS sur France bleu Orléans aux RDV de Blois

Sophie DESCHAMPS et Georges JOUMAS sur France bleu Orléans aux RDV de Blois le 7 octobre 2022


Mercredi 15h00 Affaires sensibles Mercredi 7 septembre 2022 : Adrienne Bolland

Adrienne Bolland

Adrienne Bolland est seule à bord d’un Caudron G.3, un coucou de fortune. Une première pour une femme et le genre de prouesse que l’on ne réalise qu’une seule fois dans sa vie tant l’exercice est difficile et dangereux, à l’instar des cinq pilotes qui sont morts en tentant cette traversée insensée avant elle.

Car en 1921 l’aviation est encore balbutiante. Les avions, de toile et de bois et sans cockpit sont rudimentaires et les accidents, souvent fatals, nombreux. Quant aux femmes, elles sont plus dans leur cuisine que sur le tarmac.

 

 


LES VIES D’ADRIENNE BOLLAND, pionnière de l’aviation, féministe et résistante (1895-1975) Sophie DESCHAMPS, Georges JOUMAS LES VIES D’ADRIENNE BOLLAND, pionnière de l’aviation, féministe et résistante (1895-1975) Sophie DESCHAMPS, Georges JOUMAS
19.90 €




Sophie DESCHAMPS/Georges JOUMAS
Voir la biographie

Dans le Canard Enchainé

Canard Enchainé 2022 Mai


LE SILENCE DES SOUTANES - Sophie DESCHAMPS LE SILENCE DES SOUTANES - Sophie DESCHAMPS
18.00 €




DESCHAMPS Sophie
Voir la biographie

Enquêtes de région : Sophie Deschamps sur France 3

https://www.france.tv/france-3/centre-val-de-loire/enquetes-de-region-centre-val-de-loire/3320089-emission-du-mercredi-13-avril-2022.html


LE SILENCE DES SOUTANES - Sophie DESCHAMPS LE SILENCE DES SOUTANES - Sophie DESCHAMPS
18.00 €




DESCHAMPS Sophie
Voir la biographie

- page 1 de 16