Newsletter :


ACTUALITÉS


Résultats 1 - 9 sur 9

OUVRIER ET FIER DE L'ÊTRE - Christophe GEOFFRION
OUVRIER ET FIER DE L'ÊTRE - Christophe GEOFFRION

  « Nous étions les nouveaux disciples ou conquistadors de l’agroalimentaire et, comme un vol de smicards hors de l’usine natale, fatigués de notre quotidien banal, conquérants voguant dans notre usine galère. The Boss à notre tête, nous allions vers de nouvelles conquêtes, de nouveaux estomacs à la gloire de notre chef, alléluia ! »

  Osez pénétrer dans ces enceintes de tôles et d’acier qui parsèment les banlieues et les campagnes, venez découvrir ces hommes et ces femmes intérimaires, CDD, CDI, travailleurs indépendants. Souvent fiers de leur métier, de leur usine et de ce qu’ils y produisent, et pourtant si discrets.

  À travers ce recueil de textes, l’auteur, ouvrier et technicien de maintenance, partage son expérience du « monde de l’usine », la fait vivre de l’intérieur, en retraçant la vie et le travail quotidien de bon nombre d’ouvriers.

  Avec ce témoignage sans a priori social, politique, ou mélodramatique, il nous ouvre les portes de son univers, en toute modestie et sans se départir de son sens de l’humour !


  Christophe GEOFFRION est fils et petit-fils d’ouvrier qualifié, il a travaillé 10 ans en usine comme ouvrier, technicien et responsable de maintenance sous différents contrats : interim, CDD, CDI. Il est actuellement formateur et habite la Sarthe.

90pages        ISBN  9782353910229

couverture :  photographie de Willy Ronis. http://www.franceinter.fr/emission-latelier-latelier-fantome-de-willy-ronis-avec-didier-daeninckx-0

Quelle autre marque plus grande de respect pouvons-nous donner à la classe ouvrière que de demander aux maîtres écrivains, polémistes sociaux, observateurs, philosophes qui veulent bien collaborer avec nous, d’interpréter ici la vie humaine ? écrivait Jean Jaurès dans l‘éditorial fondateur du journal l’Humanité (1904).


BANLIEUES DE L'ÉMEUTE À L'ESPOIR - YVES BODARD
BANLIEUES DE L'ÉMEUTE À L'ESPOIR - YVES BODARD

Préface de Jean-Pierre ROSENCZVEIG

Jean-Pierre Rosenczveig les appelle les fantassins aux mains nues. Ils sont environ 3 000 à sillonner au quotidien les rues et les quartiers pour aller à la rencontre des jeunes les plus démunis, ceux que la société rejette au bord du chemin. Ces fantassins de la République, ce sont les éducateurs de rue qui armés de leur seule parole et d’une confiance inébranlable, rencontrent, échangent, partagent et tissent du lien social.Yves Bodard, travailleur social à La Source, quartier d’Orléans, ville-laboratoire de la politique du tout-sécuritaire nous livre un témoignage plein d’authenticité sur une pratique éducative trop méconnue : la prévention spécialisée.

Suite aux émeutes des banlieues qui ont secoué la France en novembre 2005, il a décidé de raconter et de se raconter, en dénonçant le sarcasme de ceux qui prônent le tout-sécuritaire pour matraquer notre jeunesse qui a perdu confiance.

Dans son sillage, nous irons à la rencontre de Lounis, d’Hervé, de Bertin et de tous ces jeunes auxquels il a tendu la main et qui l’ont enrichi de leur vécu : On apprend toujours des autres. Avec lui, nous découvrirons l’autre côté du miroir, vous arpenterez les rues de la cité et convaincus, vous remaillerez patiemment ce tissu social qui se délite sans matraque, seulement avec des mots et beaucoup de cœur.

En cette période troublée, ce récit est une source d’espoir pour tous ceux qui sceptiques ont perdu la confiance.

238 pages

Ce professionnel n'a comme seul moyen que le verbe, la sincérité et l'investissement authentique et sincère, vertu que les jeune vont aller vérifier en priorité.
Lien Social n°840 10 mai

Des ouvrages comme celui-ci devraient se multiplier pour convaincre tant l'opinion public que les politique de l'utilité et de la pertinence du travail des éducateurs de rue.
Lien Social n°840 10 mai

Travailleur sociale depuis plus de vingt ans et ancien éducateur de rue dans le quartier de la Source a Orléans, il a noté son quotidien, de 1989 à 1996. Les violences de novembre 2005 l'on convaincu de le publier.
ASH Magasine Mars/Avril 2007

Dossier de Presse BANLIEUES, de l'émeute à l'espoir
http ://www. myspace.com/yvesbodard

Journal du Dimanche

Sur la prévention spécialisée,Yves Bodard  pourrait vous répondre,il en sait bien plus que moi !
Laurent Mucchielli, sociologue.  25 octobre 2013

 

Pack des trois livres d'Yves BODARD
Pack des trois livres d'Yves BODARD

Les deux livres d'Yves BODARD

Banlieues, De l'émeute à l'espoir, préface de Jean-Pierre ROSENCZVEIG
un témoignage plein d’authenticité sur une pratique éducative trop méconnue : la prévention spécialisée.

Vies cabossées et miettes d'espoir, préface de Stéphane HESSEL
Des gens avec leurs petites histoires, des « sans » qui de plus en plus squattent nos vies, nos rues ; ces gens si ordinaires ont-ils seulement le droit de cité ?

Ose !


VIES CABOSSÉES ET MIETTES D'ESPOIR, Yves BODARD
VIES CABOSSÉES ET MIETTES D'ESPOIR, Yves BODARD

Préface de Stéphane HESSEL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des gens avec leurs petites histoires, des « sans » qui de plus en plus squattent nos vies, nos rues ; ces gens si ordinaires ont-ils seulement le droit de cité ? Eux, semblables et dissemblables, ils sont là mais on ne les entend pas et quand ils osent pousser un cri de douleur, de protestation, d’indignation, on étouffe leur parole comme on étouffe leurs maux, avec violence ! À grands coups d’effets médiatiques, à grands renforts d’un matraquage toujours plus sécuritaire, les « avec », ceux qui nous gouvernent ont décidé de les offrir bruyamment en pâture à la vindicte populaire : « Dehors ! » Tous ces « sans » sans argent, sans famille, sans travail, sans logement, sans papier, mais jamais sans dignité…

 Yves BODARD, électron libre, insoumis et turbulent travailleur social a voulu leur rendre la vie le temps d’un récit. En nous contant un peu de son enfance, un peu de son présent, un peu de ses espoirs et beaucoup de leurs histoires.

Il nous rappelle qu’en chacun de nous sommeillent de belles histoires de vies endormies, oubliées. Face à l’arrogance de ceux qui nous dirigent, nous manipulent, qui stigmatisent et diabolisent la différence, il a décidé au fil de ses récits de nous rappeler que nous sommes tous l’étranger de quelqu’un. En chahutant les mauvaises consciences et en réveillant les souvenirs, il vous invite à suspendre un moment le cours du temps et stopper dans une longue inspiration cette course effrénée dans la quête du leurre insaisissable.

Et si la liberté, c’était tout simplement de ne plus se soumettre aux plus offrants ! Ce livre, il vous invite à le méditer en famille, à en discuter entre amis, à le partager avec nos jeunes, parce que c’est aussi un peu de nous dont il parle !

182 pages    isbn 9782353910113

Yves Bodard a publié Banlieues, de l'émeute à l'espoir