Newsletter :


UNE RÉVOLUTION EN HÉRITAGE - Alain KERHERVÉ

UNE RÉVOLUTION EN HÉRITAGE - Alain KERHERVÉ
Prix : 20.00 €
En stock

Total :

Choix non disponible

Description

Préface de Michel ANFROL
La politique sociale de Charles de Gaulle

« N’en doutons pas, toutes les salves
du gaullisme ne sont pas encore tirées.
Et la dernière viendra d’outre-tombe ».

Jean-Raymond Tournoux
 
Cet ouvrage sur la politique sociale de Charles de Gaulle veut évoquer un thème fort peu évoqué par l’ensemble des biographies et ouvrages consacrés à sa politique.
 
Du discours d’Oxford en 1942 jusqu’au référendum de 1969, en passant par l’incontournable programme du CNR et les nombreuses réformes, c’est toute une vie au cours de laquelle Charles de Gaulle entend mener une révolution sociale.
 
Alain Kerhervé fait œuvre d’historien en proposant une analyse chronologique de l’œuvre inachevée de Charles de Gaulle et fait le récit des mois qui ont précédé le référendum d’avril 1969 décrivant les agissements de ceux qui ont voulu torpiller son ambition sociale.
 
Tout cela se serait passé différemment si l’attitude de Pompidou avait été différente. Charles de Gaulle à Michel Debré, le 24 avril 1969.
 
Alain Kerhervé, chroniqueur politique notamment sur le site internet gaullisme.fr est également acteur de la vie publique, il a longtemps dirigé une organisation syndicale de salariés et est aujourd'hui élu local d'une ville bretonne.
Pub Révolution en héritage

Description

Encore lui ? Encore un film ? Encore un livre ? Où et quand cesserez-vous les fouilles dans la vallée du Roi ? (Jean Lacouture — Nouvel’Obs du 9 septembre 1988). 27 ans plus tard, le constat est toujours d’actualité. « Jamais bien sûr, ni nous, ni personne à venir. Qui oserait prétendre que l’essentiel a été dit et écrit sur le personnage immense dont nous n’avons pas cessé de mesurer sur notre paysage, notre horizon, dans notre conscience collective, l’ombre portée » répond l’auteur de quelques milliers de pages consacrées à Charles de Gaulle.

L’hebdomadaire L’Express du 8 mai 2008 corrobore cette approche. Christian Makarian évoque l’avenir du gaullisme politique : « Alors que le képi et l’uniforme ont presque disparu de notre paysage politique, que la froideur de la mondialisation semble éteindre toute fièvre de grandeur », alors que la crise économique et sociale actuelle asphyxie toute initiative de changement, « ce géant né au XIXe siècle a encore tant de chose à dire, tant de chose à partager ».

Le Pays, dans toutes ses composantes, attend que l’on replace les femmes et les hommes au cœur de toute chose. À l’image de ce qu’Hervé Gaymard déclarait au Figaro le 9 novembre 2000, « il faut bâtir un nouvel humanisme qui rétablisse le principe de responsabilité avec une citoyenneté active qui permette à l’homme de s’épanouir dans sa vie, dans sa famille, dans son travail, dans la cité », il nous faut construire avec persévérance la démocratie de participation.

« Il est clair que l’une des raisons principales de notre déchirement intérieur, c’est l’injustice de la condition ouvrière » affirmait l’homme du 18 juin (Saint-Brieuc, 9 juin 1951).

Cet ouvrage sur la politique sociale de Charles de Gaulle veut réhabiliter un thème fort peu évoqué par l’ensemble des ouvrages consacrés à son œuvre.

Du programme du CNR au référendum d’avril 1969, Charles de Gaulle veut mener une révolution sociale qu’il ne pourra mener à terme.

L’œuvre inachevée de Charles de Gaulle, la Participation, l’auteur, Alain KERHERVÉ en propose dans ce livre une analyse chronologique et dénonce ceux qui, dans l’entourage du Général, ont voulu torpiller son ambition sociale.

Charles de Gaulle en appelle à tous :
« Puisque tout recommence toujours, ce que j’ai fait sera, tôt ou tard, une source d’ardeur nouvelle après que j’aurai disparu »

À mon humble niveau, celui d’un militant syndical, puis élu local, le moment est venu de participer du mieux que je peux à l’évocation d’un thème à mon avis insuffisamment traité : la politique sociale de Charles de Gaulle.

Ceux qui ont toujours combattu De Gaulle, ou depuis sa disparition, les mêmes qui s’évertuent à l’oublier dans l’espoir d’une reconversion politique partisane osent nous interpeller « Laissez De Gaulle en paix ». Mais, hier comme aujourd’hui et demain, c’est lui qui ne nous laisse pas en paix. Et c’est tant mieux.

Michel Anfrol

Version augmentée

Excellent. Un livre qui mérite d'être enseigné dans les facs d'économie et sociale . Il n'est pas nécessaire d'être Gaulliste pour lire ce livre et l'apprécier. C'est l'histoire des réalisations sociales du Général De Gaulle qui a été le déclencheur de toutes les réformes dont nous bénéficions encore de nos jours. Merci Monsieur Alain Kerhervé pour cet ouvrage.



Détails
MarqueKERHERVE Alain
EtatNeuf
Référence9782353911394
EAN9782353911394
ISBN9782353911394


Vous devriez aussi aimer