Newsletter :


LA TABLE D'ARDOISE, Silvalonia 1959 - YVES PORTIER-RETHORÉ

LA TABLE D'ARDOISE, Silvalonia 1959 - YVES PORTIER-RETHORÉ
Prix : 16.00 €
En stock
Total :


Cliquez sur le bandeau !

Préface d’Ysabelle Lacamp

Illustré des photographies des lieux et des protagonistes.

Silvère, 10 ans, vit une enfance simple et heureuse au cœur de la forêt épaisse dans la propriété solognote de la Rougellerie à Chaumont-sur-Tharonne, entre sa chère mère Lucienne, sa sœur Micheline qu’il adore et leur père Edgar, garde-chasse épris de ses bois. L’arrivée d’un nouvel ouvrier forestier, Tino, va bouleverser la petite vie de la communauté. Très vite, Silvère et Tino vont se lier d’une amitié profonde, due à la découverte de quelqu’un de différent pour le jeune garçon, et à la solitude pesante du jeune homme. Mais lorsqu’un jour, par hasard, Silvère s’aperçoit que Tino et Micheline sont amants, la belle amitié se mue en haine farouche. S’ensuivent alors une jalousie féroce et un désir de vengeance irrépressible, d’autant plus que Tino cache un secret. Qui est la superbe femme en noir qui rode la nuit à la Rougellerie ? Qu’est écrit dans le journal italien que Tino lit et relit sans relâche ? Comment se débarrasser de la jolie et provocante Lisette quand la raison commande de faire machine arrière ? Comment tout cela va-t-il se terminer ? Mal, bien sûr. Mais pour qui ? Et par qui ? Roman du terroir, histoire d’amour et d’amitié, suspens, comédie dramatique, cette histoire ordinaire et extraordinaire est illustrée de photos de la Rougellerie et des personnages pris dans les mailles du filet de la vie, tout simplement.

224 PAGES

Yves Portier-Réthoré est né le 15 octobre 1949 à la Rougellerie à Chaumont-sur-Tharonne, Loir-et-Cher. Enfant et adolescent en Sologne, apprenti géomètre à Orléans, traiteur de commandes chez un fabricant-lunetier à Paris puis à Nancy, grimpeur d’échelons chez Hachette à Nancy et ensuite à Maurepas, libraire à Paris près des Buttes-Chaumont, puis avenue de l’Opéra, Thénardier de bar à jazz à Rouen, secrétaire de laboratoire de recherche d’histoire à l’université de Rouen, et enfin éditeur universitaire, toujours à Rouen

Claude Michelet, écrivain fondateur de l’École de Brive, avant parution
« Je ne peux qu’encourager la publication de votre livre, la lecture est très agréable, et l’intrigue bien menée. »















 




Ysabelle Lacamp, écrivain, auteur de la préface. Extraits :
« Quand j’ai refermé pour la première fois le manuscrit d’Yves, sa petite musique ne m’a plus quittée. […] Rarement roman de l’enfance n’aura aussi minutieusement décrit son empathie avec ses racines […]. Roman initiatique sur l’apprentissage des sentiments. […] Roman d’une déchirure. La première. Comme on dit, " la première fois ". »

Michèle Fitoussi, écrivain, du magazine Elle, 21 avril 2008
« […] ton livre que j'aime vraiment bien, la lecture est agréable, on imagine très bien tous les personnages. Je comprends qu'il te tienne à coeur, on guérit difficilement d'une telle enfance..... Quelle nostalgie... Tu as raison d'en être fier et je suis sûr que tes parents doivent l'être aussi de toi. »

Anne Laudenbach, de Livres-hebdo, 14 mai 2008
« J’ai été longue à me mettre dans la lecture de votre livre. Mais une fois entrée dedans, je l’ai lu presque d’une traite. […] Vous avez une belle écriture, poétique, sensible, qui nous prend par la main pour nous emmener dans l’histoire des sentiments de Silvère. […] Il faut continuer à écrire […]. Merci de ce moment que vous m’avez donné. »

**

Quel est donc le mystère de l'intérêt que suscite La Table d'ardoise  ?
Peut-être tient-il tout simplement du mystère lié à l'enfance, moment privilégié de la vie d'un homme, empli de rêves. Ces racines secrètes que toute notre vie d'adulte on s'efforce de retrouver, à travers les méandres de nos souvenirs. Les grands yeux de l'enfant "géantise" tout ce qu'ils voient. C'est vous dire ce que pouvait représenter les étangs, les forêts, les brouillards de Sologne. Il est des romans qui fascinent notre imaginaire par leur savant mélange de féerie et de réalisme, ceux que l'on n'oublie pas car ils gardent, précieusement entre leurs lignes, les rêves de l'enfance. La Table d'ardoise est indéniablement de ceux-là. C'est un de ces livres que l'on conserve précieusement pour le relire de temps en temps.

à paraître en 2012 : L'Année des demoiselles, Cecalonia 1964

English : La Table d'ardoise


Description

Exemples d'extraits d’articles, réactions et commentaires au sujet de La Table d’ardoise :

Claude Michelet, écrivain fondateur de l’École de Brive, avant parution.

« Je ne peux qu’encourager la publication de votre livre, la lecture est très agréable, et l’intrigue bien menée. »

La République du centre, 25 mars 2008
« […] C’est dire si tout le prédestinait à prendre la plume. Il le fait ici avec une réussite certaine et nous le suivons volontiers dans ce récit romanesque imprégné du terroir solognot, d’où ne sont absents ni suspens, ni trahisons. »

Publi 45, 26 mars 2008
« Voici une belle histoire d’amour et d’amitié, de douleur, de jalousie, mais avant tout un roman du terroir, celui de Sologne, […] »

Sotteville-mag, avril 2008
« […] À travers les 224 pages du livre, on trouve plusieurs thématiques qui rendent ce roman inclassable, mais passionnant. Ode à la nature, comédie dramatique, suspens et mystère, témoignage de la vie quotidienne dans les années cinquante ou encore livre d’histoire, chaque lecteur y trouvera de quoi satisfaire son envie de découverte et d’évasion. […]. »

La Nouvelle République, 3 juin 2008
« La municipalité et le maire, Pascal Goubert, ont organisé ce 31 mai une cérémonie officielle pour souligner la publication de ce livre dont l’action se déroule sur la commune. […] Yves Portier était fier de présenter Ysabelle Lacamp, grand écrivain qui a préfacé l’ouvrage. " Sa préface m’a donné la chair de poule ", frissonne encore Yves Portier. Ysabelle Lacamp parle avec passion de ce livre. " C’est un petit « Grand Meaulnes », dans le sens le plus affectif qui soit. Ce roman est merveilleux, plein d’empathie pour la nature et la Sologne. Pour moi qui ne connaissait pas la région, je crois que je vais revenir dans ce lieu charmant. " […]. »

La République du Centre, 5 juin 2008
« Chaumont-sur-Tharonne. Yves Portier-Réthoré, l’enfant du pays devenu auteur. […] C’est l’histoire d’un jeune enfant de 10 ans qui vit sur le terroir solognot et qui découvre peu à peu l’amitié, l’amour et la jalousie, un roman autobiographique. De nombreux Chaumontais ont assisté à la présentation de ce livre, espérant retrouver des anecdotes de l’année 1959. »

Le Journal de la Sologne, juillet 2008
« […] Né en Sologne en 1949, contant l’aventure d’un petit Solognot âgé de dix ans en 1959, l’auteur a-t-il écrit une fiction, ou plutôt une oeuvre réaliste ? Les deux, répond Yves Portier-Réthoré, qui propose un récit romanesque imprégné de terroir, mais aussi de suspens et de trahisons.[…]. »



Détails
EtatNeuf
Référence9782353910090
EAN9782353910090
ISBN9782353910090
Poids308 g